Portage salarial : comment choisir son entreprise ?

septembre 26, 2022

Si vous exercez une activité indépendante ou envisagez de sauter le pas dans les prochaines semaines (vous êtes visiblement nombreux en ce moment #bigquit), vous vous êtes peut-être posé la question du portage salarial.

Opter pour le portage salarial quand on est indépendant, c’est choisir un statut protecteur (un salarié porté bénéficie de la protection sociale du salariat et du chômage). C’est surtout faire le choix d’un partenaire qui vous accompagnera tout au long de votre activité.

t

Comment choisir sa boîte de portage quand on sait qu’il en existe plus de 300 en France 🤯 ? Pas évident de faire le tri entre toutes ces offres et surtout difficile de trouver une information objective sur le sujet alors que la plupart des articles sur le portage dans les médias mainstream sont des publi-reportages.

Comment choisir son entreprise de portage salarial ? Sur quels critères comparer les entreprises du secteur ? Doit-on privilégier une entreprise qui a ses bureaux près de chez soi ? Pour vous aider à y voir clair, on a rédigé un topo complet sur le sujet.

Le portage salarial occupe une place importante dans notre histoire. Nous avons co-rédigé sa convention collective, réalisé les deux premiers rapports de branche du secteur et accompagné plusieurs entreprises de portage dans leur développement depuis le lancement de La Faabrick Cherdet. Il était donc naturel qu’un des premiers articles de l’Archipel lui soit consacré 😊.

Pourquoi choisir avec attention son entreprise de portage ?

Vous lui confiez votre activité et elle constituera à n’en pas douter un partenaire privilégié tout au long de votre aventure sous le statut de salarié porté. Si vous envisagez votre EPS uniquement comme un opérateur qui transforme votre chiffre d’affaires en salaire, vous passez assurément à côté de la plus-value du portage. Une EPS de qualité a bien plus à vous offrir.

Votre choix doit donc être effectué avec attention car votre expérience du portage sera largement influencée par la relation qui vous lie à votre EPS.

Portage salarial : quels acteurs en présence ?

Avant de rentrer dans le détail des critères de comparaison, faisons un petit tour des forces en présence. Après avoir été longtemps la chasse gardée des pionniers du secteur, le portage salarial s’est démocratisé en s’ouvrant à de nouveaux profils d’entreprises. Sans tomber dans la caricature (peut être que certains dirigeants d’entreprises ne se reconnaitront dans aucune ou dans plusieurs catégories), on distingue aujourd’hui 4 types de profils d’entreprises.

  • Les historiques du portage. On pense au leader du secteur ITG, créé en 1996, à JAM (1991), Cadres en Mission (1999), AGC Portage Salarial (1998) ou encore Ad’missions (1997). Bien avant la convention collective du portage et la vague de créations d’EPS, ces acteurs ont contribué au développement du secteur et ont permis sa structuration ;
  • Les challengers. Derrière ces acteurs historiques, certaines entreprises tirent leur épingle du jeu avec une forte croissance de leur chiffre d’affaires ces dernières années. C’est le cas de Sta Portage, qui a eu les honneurs du classement des Echos « les champions de la croissance » deux années de suite, d’Openwork, de 2i Portage dont le CA a été multiplié par 10 en 6 ans, ou des matelots d’Embarq ;
  • Les jeunes pousses qui misent beaucoup sur leur produit et veulent disrupter le marché (Jump, Weepo) ;
  • Les entreprises « familiales » ancrées sur un territoire. Portées par le dynamisme de leurs dirigeants et un noyau fidèle de consultants, elles jouent la carte de la proximité. Des entreprises comme Qualitalents (Saint-Quentin en Yvelines), Portagez Vous (Paris), ou encore Needexperts (Strasbourg) en sont de bons exemples.

Sur quels critères choisir son entreprise de portage ?

On vient de vous présenter rapidement les principaux acteurs en présence du secteur. On va maintenant s’intéresser aux critères qui vont vous permettre de comparer les entreprises de portage. En fonction de vos attentes, vous accorderez bien évidemment plus d’importance à certains d’entre eux.

📍 La proximité

Si rien ne vous empêche de travailler à Marseille et de choisir une entreprise de portage parisienne (j’aurais peut-être dû choisir d’autres villes pour l’exemple ⚽), certains d’entre vous seront très attachés à la proximité physique de leurs entreprises de portage.

On a référencé les implantations des EPS sur tout le territoire. On vous en fait profiter si vous voulez chercher les entreprises proches de chez vous.

 

Ps : Si vous êtes une entreprise de portage salarial et qu’on a oublié un de vos établissements (ou pire carrément votre entreprise), n’hésitez pas à prendre contact avec nous pour qu’on répare cette erreur.
Vous pouvez écrire directement à kgaillardet@lafaabrickcherdet.fr

 

📚 La formation

C’est un des avantages du portage par rapport à d’autres statuts qui vous permettent d’exercer une activité indépendante (EURL ; SASU ; Micro-entreprise). Le portage vous permet de vous former à votre métier mais surtout à votre nouvelle vie de salarié porté.

Pour en savoir plus : 👉 Portage salarial : quels avantages pour l’accès à la formation professionnelle ?

Toutes les entreprises ne le proposent pas mais certaines EPS jouent un grand rôle dans l’acquisition de ce qu’on appelle la posture du consultant. Prospecter, négocier avec un client, développer son réseau, définir son offre, son prix, communiquer, on est bien loin du cœur de métier de beaucoup de salariés en France. Et pourtant, pour réussir sa vie d’indépendant (ou de salarié porté), ces compétences vous seront souvent indispensables. Être un expert de son sujet ne suffit pas.

Si vous êtes déjà rôdé et que vous vivez de votre activité depuis plusieurs années, pas de souci, vous êtes familier avec tout cela et vous avez déjà sûrement appris à vous faire accompagner dans les domaines où vous êtes moins bons. Si vous débutez en revanche, choisissez soigneusement votre entreprise de portage car elle peut constituer un sacré atout pour vous aider à réussir la transition.

Prenez en compte ce critère si vous êtes dans cette situation et que vous souhaitez vous installer durablement dans une activité indépendante. Posez des questions sur le parcours d’accueil et les formations proposées.

👥 L’accompagnement

Dans la droite lignée de ce que peut vous apporter une entreprise de portage sur la formation, se sentir accompagné dans son activité par une entreprise qui comprend vos problématiques et vos besoins d’indépendants représente un gros avantage pour réussir dans ce qui s’apparentera pour vous à une sacrée aventure 🎢.

90 % des EPS proposent à leurs salariés portés un accompagnement individuel (source : rapport de branche 2022). Le feeling avec votre futur conseiller est donc important (ainsi que sa disponibilité bien sûr).

Il peut vous aider à prendre du recul et faire le point sur les actions à mettre en place pour réussir à pérenniser votre activité.

🎟 Les services

Vous commencer à le comprendre, une EPS a bien plus à offrir que la protection sociale du salariat. A mesure que le portage se démocratisait, les EPS ont commencé à développer une gamme de services pour enrichir l’expérience client de leurs salariés portés. Gestion entièrement dématérialisée, aide à la recherche de mission, mise en réseau, tarifs préférentiels avec des partenaires (espace de coworking, location ou achat de matériel, …), dispositifs d’épargne salariale, tickets restaurant ou chèque vacances … Faites le tour de ce qui vous sera proposé par votre EPS avant de faire un choix.

💰 Les conditions de paiement

Quand on exerce une activité indépendante et qu’on se tourne vers le portage, on s’épargne pas mal de soucis avec la question des délais de paiement de ses clients. Pour info, les délais fournisseurs des grandes entreprises étaient en moyenne de 71 jours 😱 en 2020. La convention collective du portage définit une rémunération minimale pour exercer en portage (article 21.3 de la convention collective). Votre EPS sera donc tenue de vous verser le montant équivalent à votre temps de travail. Concrètement si vous effectuez 20 jours dans le mois, elle sera tenue de vous verser la rémunération minimale correspondant à ces 20 jours de travail. En temps normal, votre complément vous sera versé une fois que votre EPS aura réceptionné le paiement de votre client. Mais certaines entreprises font le choix d’aller plus loin et garantissent un paiement complet. Renseignez-vous au moment de faire votre choix. Les conditions de paiement et la garantie qu’apportent l’EPS en cas d’impayés de votre client peut s’avérer un atout précieux dans certaines situations.

🛠 La solidité de l’entreprise

On a parfois tendance à l’oublier mais en tant que salarié porté, vous confiez votre argent à votre EPS. Si les défaillances sont rares sur le secteur, mieux vaut donc être prudent et avoir une confiance absolue en sa solidité financière. Si votre cible client est plutôt orientée grands groupes, cela peut également avoir son importance tant les conditions de référencement peuvent parfois être strictes.

💡 Les frais de gestion et autres charges

On vous a mis ce critère en dernier car les futurs salariés portés tombent souvent dans le piège de comparer uniquement les entreprises de portage sur leurs frais de gestion annoncés. Ça a peu de sens de rester seulement sur une comparaison chiffrée. Je ne dis pas que le critère des frais de gestion n’est pas un critère pertinent. Il doit s’analyser sous l’angle de ce que vous attendez de votre entreprise de portage. Une entreprise qui offre un accompagnement individuel renforcé, des formations, un paiement intégral, qui est référencé chez les grands comptes et qui vous permet de développer votre business en vous ouvrant les portes de son réseau sera souvent plus chère qu’une entreprise qui transforme « juste » votre CA en salaire. Attention à comparer ce qui est comparable. On vous conseille aussi de demander des simulations à plusieurs entreprises en regardant ce qui pourrait vous être prélevé en plus des frais de gestion. La convention collective (avenant n°2 du 23 avril 2018) permet en effet aux entreprises de portage en plus des frais de gestion de prélever d’autres charges (médecine du travail, provision pour la CVAE ou la C3S, assurances liées à votre activité …). Toutes les entreprises de portage n’ont pas la même lecture de cet avenant et donc les mêmes procédés en matière de refacturation de ces charges. Assurez vous d’avoir en tête tous les éléments vous permettant de comparer les EPS entre elles. Rien de tel qu’une simulation détaillée et une discussion avec votre interlocuteur pour vous faire une idée précise.

En conclusion, vous l’avez compris, bien choisir son entreprise de portage est primordial. Est-ce qu’elle va vous permettre de monter en compétences sur certains sujets ? Est-ce qu’elle propose un accompagnement individuel personnalisé en fonction de vos problématiques ? Comment se passe le paiement de votre salaire ? Vous avez les réponses à ces questions ? Bravo, vous êtes prêts à choisir votre entreprise de portage !

Vous avez encore des questions sur le portage salarial ? Contactez nous !

Par Kevin Gaillardet, Co-fondateur & associé de La Faabrick Cherdet et du média l’Archipel

Voir d’autres articles

Les Formes Alternatives d’Activité peuvent-elles être un levier de croissance pour les TPE/PME ?

Les Formes Alternatives d’Activité peuvent-elles être un levier de croissance pour les TPE/PME ?

Les travailleurs freelances : cette nouvelle forme du travail qui a le vent en poupe

Les travailleurs freelances : cette nouvelle forme du travail qui a le vent en poupe

Interview #4 – Devenir entrepreneurs-salariés : c’est possible avec la Coopérative d’Activité et d’Emploi !

Interview #4 – Devenir entrepreneurs-salariés : c’est possible avec la Coopérative d’Activité et d’Emploi !

Abonnez-vous !

1 fois par mois, des conseils, des mises en lumière,
les points forts de notre actualité et de la vôtre !

Vous pouvez vous désabonner à tout moment

Share This