L’Archipel : le média de l’emploi sous toutes ses formes

janvier 4, 2022

Comment est né l’Archipel ?

Passionnés par les questions liées aux mutations de l’emploi, nous avons créé un cabinet de conseil spécialisé sur les Formes Alternatives d’Activité (FAA), la Faabrick Cherdet, convaincus que ces dernières sont de réelles opportunités autant pour les entreprises, que pour les personnes.

Pourquoi alors ne sont-elles pas plus connues ? Plutôt que de répondre à la question, nous avons modestement voulu contribuer à leur développement et à leur promotion. Après 4 ans à évoluer dans cet écosystème, à travailler avec les acteurs de ces secteurs, à collaborer avec les professionnels de l’emploi, Apec et Pôle Emploi en tête, nous lançons notre média : L’Archipel. Ce média traitera de l’emploi sous toutes ses formes avec pour ambition assumée de faire connaître ces formes d’emploi le plus largement possible

À travers des contenus concrets aux formats inspirants, vous en apprendrez plus sur ces Formes Alternatives d’Activité. Comment travailler autrement ? Se lancer en freelance ? Recruter et collaborer avec des indépendants ? Découvrir le temps partagé ? Autant de sujets passionnants à explorer bientôt sur l’Archipel. 

Reconsidérer notre rapport au travail avec l’Archipel

Pour nous, fondateurs de la Faabrick Cherdet, les Formes Alternatives d’Activités (FAA) préfigurent l’avenir, tout en étant déjà enracinées dans le présent. Elles invitent à reconsidérer notre rapport au travail autant dans ses aspects juridiques, économiques que sociaux. Fortes d’une étonnante diversité, les FAA viennent compléter des dispositifs d’emploi plus traditionnels. On parle ici du portage salarial, des coopératives d’activité et d’emploi (CAE), des groupements d’employeurs, ou encore des auto-entrepreneurs qui sont les formes les plus connues. D’autres encore peuvent être citées comme les entreprises de travail à temps partagé, les couveuses d’entreprises et leur « contrat d’appui au projet d’entreprise », ou encore le « CDI intérimaire ». Toutes reflètent des transformations sociétales à l’œuvre. On ne saurait les négliger.

En participant activement à la création du CDI intérimaire ainsi qu’à la construction de la branche du portage salarial, nous avons pu constater les réticences, légitimes, que provoquent ces évolutions du monde du travail. Pour autant, est-il toujours nécessaire de penser par opposition ? Les FAA peuvent à la fois être bénéfiques aux entreprises et aux travailleurs, indépendants ou non ; il suffit d’examiner chaque situation. Pour les uns source de flexibilité, de performance économique, de sécurisation, elles peuvent, bien utilisées, procurer aux autres autonomie, meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle et sens au travail. À ceux qui présentent le recours aux FAA comme la cause d’une précarisation, nous voulons démontrer le contraire ! Il est possible de préserver impératifs économiques, conditions de travail et sécurisation des parcours professionnels des travailleurs. Les FAA sont sans nul doute une des solutions aux fluctuations économiques et sociales, ainsi qu’aux incertitudes que traverse et traversera encore le monde économique. Elles sont déjà pour beaucoup une réponse à la profonde crise de sens au travail, accentuée par la pandémie et l’éclatement des collectifs de travail.

l'archipel

Créer un pont entre deux mondes

Fonder un cabinet de conseil et un organisme de formation consacrés à ces formes d’emploi atypiques n’a pas été une révélation, plutôt une solide intuition qui s’est muée en conviction. Le lancement de la Faabrick Cherdet, il y a plus de 4 ans maintenant, marque le début de cette aventure. Celle d’un projet mobilisateur autour d’une nouvelle manière d’appréhender la relation au travail. En tant qu’économistes et juristes, nous avons contribué pendant 7 ans à l’encadrement législatif de plusieurs dispositifs liés aux FAA. Une place unique d’observateurs et d’acteurs face aux mutations du marché de l’emploi. De notre association à trois, nous réunissons deux mondes : celui des entreprises et celui des entrepreneurs indépendants. Notre expérience nous a montré qu’il n’y avait pas de raison de les opposer ; au contraire, ils peuvent avancer ensemble. C’est donc rassemblés autour d’une vision partagée que nous nous sommes lancés !

Faire connaître, le plus largement possible, l’existence des formes alternatives d’activité. En montrer l’intérêt pour réconcilier des attentes qui loin de s’opposer peuvent confluer. Être pour les entreprises comme pour les travailleurs indépendants et les personnes qui souhaitent travailler différemment, un interlocuteur objectif. Voilà les missions que nous nous sommes fixées avec l’Archipel. Accompagner, guider, se repérer : notre raison d’être est dans ce lien, rendu possible grâce à notre connaissance du secteur.

Seul un accompagnement « sur-mesure » nous permettra d’atteindre nos ambitions. Analyser, pour mieux comprendre ; informer, pour servir des choix éclairés ; anticiper, pour sécuriser des parcours professionnels et des environnements de travail. Chaque situation reste unique. Si nous avons fait le choix de nous spécialiser, c’est parce qu’on ne peut être innovant et pertinent sur ces sujets qu’en les maîtrisant parfaitement. C’est ce qui nous conduit à trouver des solutions adaptées, avec des réponses précises. Il peut y avoir plusieurs chemins à suivre : dans ce cas, c’est à nos clients que revient le choix, mais toujours de manière avertie. Nous ne sommes tenus par aucun objectif commercial pour une forme d’activité ou pour une autre : notre objectivité est notre plus grande force !

C’est peu de dire que nous croyons aux FAA : elles nous ont convaincus ! Et c’est avec un objectif de diffuser le plus largement possible ce sujet de société que nous avons créé l’Archipel. C’est le nouveau média de l’emploi sous toutes ses formes, pour s’informer, s’orienter, se décider. Désormais, vous savez où nous trouver !

Par Kevin Gaillardet, Co-fondateur & associé

Voir d’autres articles

Entreprises, apprenez à travailler avec les collectifs de freelances !

Entreprises, apprenez à travailler avec les collectifs de freelances !

Développement économique des TPE/PME et formes alternatives d’activité : une combinaison possible !

Développement économique des TPE/PME et formes alternatives d’activité : une combinaison possible !

Abonnez-vous !

1 fois par mois, des conseils, des mises en lumière,
les points forts de notre actualité et de la vôtre !

Vous pouvez vous désabonner à tout moment

Share This