Et si le point d’entrée d’une recherche d’emploi n’était plus l’intitulé de poste ?

février 8, 2023
Pendant longtemps, la recherche d’un emploi a consisté à se rendre sur un des nombreux jobboards existants et à faire une recherche par métier/compétence et lieu de travail. 

Au choix : Pôle Emploi bien évidemment, l’Apec pour les cadres, ou des sites comme Monster, Indeed Hellowork ou Manpower. 

recherche d’emploi page accueil
Je vous raconte ma vie mais c’est exactement ce que j’ai fait en 2011, alors fraîchement diplômé d’économie internationale, pour trouver mon premier travail. Je suis allé sur le site de l’Apec et j’ai tapé économiste en renseignant Ile-de-France comme lieu de travail. Depuis je déteste les économistes de la construction 😂 (pour ceux qui ont pas la ref, il y a clairement 10 offres d’économiste de la construction pour 1 offre d’économiste). 

C’est encore un grand classique aujourd’hui mais des initiatives émergent pour offrir une autre expérience utilisateur aux personnes qui cherchent un emploi. On vous en présente deux aujourd’hui.  

Parfait pour ce job : trouver le job qui vous correspond

On commence avec parfait pour ce job, qui veut s’imposer comme la plateforme référence du recrutement sans CV. Le principe est simple : plus besoin de postuler, ce sont les entreprises qui contactent les candidats pour leur proposer un emploi. 

Une plateforme d’emploi inversée en somme 😊. 

Tu cherches un job ?
Vous faites les gros yeux et avez du mal à voir comment cela fonctionne ? Pas de panique, on vous explique tout. 

Côté candidat, l’expérience consiste à répondre à quelques questions sur ses envies (freelancing/CDI ; temps plein / mi-temps ; secteur qui vous attire ; salaire …) et à écrire une courte présentation qui permet aux recruteurs d’en apprendre un peu plus sur vous (200 mots max, avouez que c’est quand même moins fastidieux que la rédaction d’un CV et d’une lettre de motivation 😉). 

Parfait pour ce job

+ 8000 profils

+ 150 entreprises

Parfait pour ce job se concentre sur les « softs skills » car la plateforme vise prioritairement les métiers qui ne demandent pas de qualifications techniques particulières.

En quelques clics seulement, votre profil est prêt et accessible pour les entreprises qui consultent la plateforme. 

Côté entreprise justement, la plateforme offre la possibilité de consulter directement les profils des candidats parfait pour ce job ou de soumettre une offre. On aime particulièrement le fait qu’on puisse voir très rapidement le nombre de profils qui peuvent matcher avec son offre d’emploi. 

487 candidats
Derrière cette promesse alléchante se cache Camille et Miguel, deux entrepreneurs bordelais. On ne résiste pas à vous raconter leur histoire. 

En 2018, animés par une curiosité insatiable, une bonne dose de créativité (et d’énergie !) ils créent « Maintenant J’aime le lundi », leur chaine Youtube. Chaque semaine ils font découvrir les coulisses d’un métier à travers des mises en situation et des interviews de pros qui acceptent de partager leur quotidien sans tabou (formation, salaire, évolution du métier, avantages et inconvénients …). 

Plus de 100 vidéos et 5 millions de vue plus tard, leur chaîne a fière allure. 100 % ludique et pédagogique, leur média constitue assurément une pépite pour les jeunes qui se cherchent, leurs parents ou pour toutes les personnes en reconversion professionnelle.  

Marin, chiropracteur, ingénieur BTP, technicien de la laboratoire, éducateur sportif, jardinier paysagiste … on parie que vous trouverez votre bonheur 😊. 

C’est en côtoyant des professionnels qui galèrent à recruter (les fameux métiers en tensions) qu’ils ont eu l’idée de lancer parfait pour ce job. De nombreux métiers souffrent d’un manque d’attractivité. En travaillant avec les entreprises à identifier les compétences et envies clés des profils de la plateforme on les imagine facilement pouvoir y remédier à moyen terme. 

La plateforme pourrait bien suivre le même chemin que « Maintenant j’aime le lundi » et devenir un puissant outil d’orientation pour les personnes. C’est tout le mal qu’on leur souhaite 😉. 

Une initiative à suivre assurément dans les prochains mois. 

Maintenant j’aime le lundi

43 000 abonnés

+100 vidéos

+ 5M de vues

Mobiville : trouver la ville qui vous correspond

Dans la littérature économique, la mobilité des actifs (salariés et demandeurs d’emplois) et particulièrement des demandeurs d’emploi est souvent présentée comme un facteur de réduction du chômage. 

Les politiques publiques de soutien et d’incitation à la mobilité poursuivent un objectif d’ajustement géographique. Il s’agit de limiter le nombre d’offres d’emploi non pourvues (Entre 255 000 et 390 000 recrutements ont été abandonnés faute de candidats en 2021 selon Pôle Emploi) en facilitant l’implantation des demandeurs d’emploi sur ces bassins d’emploi. 

Mobiville s’inscrit dans cette logique. L’idée de départ est de mettre en lumière les opportunités d’emploi là où elles se trouvent. La cible initiale : les demandeurs d’emplois et travailleurs précaires en quête de plus de stabilité. 

Typiquement, je suis infirmière en Ile de France et j’enchaîne les CDD depuis quelques années. Je fais le choix de déménager en ciblant la région ou le bassin d’emploi en mesure de m’offrir le plus d’opportunités pour un emploi pérenne. 

Le Covid-19 a accéléré le développement du télétravail et fait naître de nouvelles aspirations chez les français. Mobiville pourrait bien en profiter pour toucher un public plus large. 

page d'accueil mobiville

 

 Mobiville est le fruit d’un partenariat entre Pôle Emploi et Action Logement. Incubée au sein de la Direction de l’Expérience Utilisateur et du Digital de Pôle Emploi, cette start-up d’Etat est propulsée par une équipe composée d’intrapreneurs Pôle Emploi et de freelances du digital. 

Le fonctionnement de la plateforme est simple et plutôt bien pensé. On cible un métier et une région et l’algorithme rentre en jeu pour identifier les villes qui offrent le plus d’opportunités pour s’installer. 

Prenons un exemple pour illustrer le parcours utilisateur de la plateforme. Je cherche un emploi dans le domaine du secrétariat médical en Occitanie. Une fois le métier et la région identifiée, j’ai le choix d’affiner ma recherche en précisant le cadre de vie souhaité (mer, montagne, campagne) et la taille de la ville idéale. 

plan mobiville
Ici la plateforme a identifié trois villes de taille moyenne offrant des opportunités d’emploi intéressantes : Colomiers (34 300 habitants), Tournefeuille (25 300 habitants), Blagnac (21 800 habitants) et deux villes de grande taille : Nîmes et Perpignan.

Pour aller plus loin, Mobiville propose des informations assurément indispensables lorsqu’on se projette dans un nouveau projet de vie : nombre d’offres d’emplois et d’entreprises dans le secteur, information sur le marché immobilier (prix d’achat moyen, loyers moyens et simulateurs de loyers) mais aussi des informations sur les services proposés par la ville (transport, éducation, santé, culture & loisirs …). 

De quoi envisager le changement de vie plus sereinement. 

Mobiville

73 380 visiteurs entre le 1er juin 2022 et le 31 octobre 2022

Près de 300 000 depuis sa création en mars 2021

+ 1000 déménagements réussis

+ 10 000 personnes en démarche de mobilité

Mobiville témoignage déménagement
Et parce qu’envie ne rime pas forcément avec passage à l’action (d’ailleurs ça ne rime jamais avec passage à l’action, je sais pas pourquoi j’ai écrit ça), la plateforme met en avant les aides concrètes auxquelles on peut prétendre en fonction de sa situation (déménagement, recherche d’un logement ou d’un emploi ; demandeur d’emploi, salarié ou alternant ; âge). 

Aides financières, accompagnement, aides au logement ou aides transport, ces aides gagnent à être connus et elles peuvent représenter un sacré coup de pouce pour les personnes en transition. A titre d’exemple, 265 millions d’euros ont ainsi été consacrés aux aides à la mobilité en 2021 par Action Logement. 

Mobiville Nime secrétariat

J’étais obligé de choisir Nîmes, j’y ai déménagé en avril dernier (et puis la photo des arènes claque😉).
  #changementdevie, #projetpostvid, #toussatoussa. 

Parfait pour ce job x Mobiville : une collaboration possible ?

Les deux plateformes présentées ici poursuivent le même objectif : sortir des jobboards classiques et proposer une approche différente pour sa recherche d’emploi. Elles naissent toutes les deux des observations concrètes de leurs fondateurs et présentent à notre sens une complémentarité évidente. 

Une approche conjointe permettrait aux personnes en transition, sur la base de leur « softs skills », de découvrir des métiers qui recrutent auxquels elles n’auraient pas pensé, et d’identifier les bassins d’emploi qui offrent des opportunités d’emploi sur ces métiers ! 

Par Kevin Gaillardet, Co-fondateur & associé de La Faabrick Cherdet et du média l’Archipel

Voir d’autres articles

Abonnez-vous !

1 fois par mois, des conseils, des mises en lumière,
les points forts de notre actualité et de la vôtre !

Vous pouvez vous désabonner à tout moment

Share This